Equipements

Les installations hydrauliques

Les références techniques du site jouent un rôle décisif pour le fonctionnement du moulin.

Bief du moulin en hiver

L'exploitation du moulin de Surré repose sur une exploitaion au fil de l'eau.

Un moulin au fil de l'eau est un moulin qui fonctionne avec de l'eau qui coule en permanence, sans installations de stockage importantes. Ces moulins sont généralement situées dans ou sur une rivière ou un ruisseau. L'eau est barrée au niveau du moulin, généralement avec une différence de hauteur relativement faible de quelques mètres.

Vis-à-vis d'une exploitation éclusée, l'exploitation au fil de l'eau réduit les impacts sur l'environnement.

Pour la production d'énergie, le moulin de Surré dispose des éléments suivants:

Photos du site:

Le barrage avec sa chute et la vanne de décharge près du moulin

Depuis son existence, le moulin de Surré utilise le cours d'eau du Bëtlerbaach comme force motrice. Par sa prise d’eau presque 600m en amont du moulin, le canal d'amené dévie le Bëtlerbaach vers le moulin. Au moulin, le canal d'amené est alors plus haut que le Syrbaach; la chute d’eau et le débit d’eau nécessaires pour le fonctionnement du moulin sont créés.

Comme un moulin ne peut être moulin sans sa prise d’eau, il s’ensuit aussi que la prise d’eau en est une partie nécessaire, une partie intégrante et presque la principale, puisque, sans elle, le moulin serait inutile. D’où il faut pareillement conclure que le canal qui conduit l’eau au moulin, n’est pas seulement un simple accessoire ou dépendance, mais plutôt en est une composante inséparable/indissociable et qui, prise conjointement avec les bâtiments, ne fait qu’une même chose.

Pour tirer de l’énergie de l’eau, il faut de l’eau en quantité suffisante et une pente. C’est le mouvement de l’eau qui est source d’énergie. Il faut donc retrouver la situation hydraulique d’origine, la plus adaptée, la seule qui permette de retirer de l’énergie du Bëtlerbaach.