Bienvenue sur le site du Moulin de Surré

Situé dans la commune de Boulaide au Parc naturel de la Haute-Sûre, le moulin à eau de Surré héberge dans sa partie industrielle une installation pour la production d’énergie et des machines à moudre des grains de céréales récoltés afin de les transformer en farine.

Ce moulin est une adresse connue et représente une forte empreinte au village de Surré. Étroitement lié à l’histoire artisanale/industrielle de la région, le moulin de Surré est aujourd’hui protégé au niveau communal et national.

France: Les moulins existants enfin totalement protégés

Vous retrouverez dans ce lien le texte L214-17 du code de l’environnement français qui protège les moulins.

Il interdit la destruction d’une chaussée de moulin et son usage présent ou a venir ne peut plus être remis en cause :

« 2° Une liste de cours d’eau, parties de cours d’eau ou canaux dans lesquels il est nécessaire d’assurer le transport suffisant des sédiments et la circulation des poissons migrateurs. Tout ouvrage doit y être géré, entretenu et équipé selon des règles définies par l’autorité administrative, en concertation avec le propriétaire ou, à défaut, l’exploitant, sans que puisse être remis en cause son usage actuel ou potentiel, en particulier aux fins de production d’énergie. S’agissant plus particulièrement des moulins à eau, l’entretien, la gestion et l’équipement des ouvrages de retenue sont les seules modalités prévues pour l’accomplissement des obligations relatives au franchissement par les poissons migrateurs et au transport suffisant des sédiments, à l’exclusion de toute autre, notamment de celles portant sur la destruction de ces ouvrages. »

Le patrimoine immatériel des moulins à eau

Aujourd’hui se trouve effacé de la mémoire de la plupart de nos concitoyens un ensemble d’aspects liés à la présence de l’eau courante en tant qu’énergie dans une vallée. Les moulins ont façonné notre monde depuis plus d’un millénaire. Lieux de vie par excellence au cours des siècles, ils peuvent continuer à vivre. En effet, même s’ils ne sont plus des usines, et bien que l'ère des aménagements consacrés essentiellement à la production d’énergie s'achève pour laisser la place à une ère « nouvelle » où tous les aspects (écologiques, humains, sociaux, économiques) devraient être pris en considération, leurs droits à utiliser l’eau n’ont pas disparu…

Chaque moulin remis en état contribue à la logique d’un environnement respecté et participe à la vie de l’eau. Leur sauvegarde passe par la remise en fonctionnement des systèmes hydrauliques. Tandis que le besoin en eau des moulins nécessite le bon entretien des cours d’eau, les biefs et vannages permettent de réguler l’écoulement de l’eau en réduisant les risques d’inondations. Quant aux poissons, ils étaient bien plus abondants au temps où nos rivières étaient transformées en véritables « rues de moulins » qu’actuellement. Dans bien des cas, les rivières « artificielles » abritent encore et depuis des siècles une bonne part de la vie aquatique et piscicole, aujourd’hui beaucoup plus déstabilisée par diverses pollutions que par les modestes moulins.

Il convient par ailleurs, en matière de sauvegarde de moulins, de ne jamais perdre de vue que l’intérêt culturel et économique d’un moulin passe par une restauration bien pensée, et que le moulin constitue un tout, avec son système hydraulique, son moteur ….

Travaux de restauration en cours

La photo de 1939 (prise par Pierre Khonen) reprend la grange dans sa volumétrie originale. L’objectif des travaux de restauration est de restaurer la volumétrie originale.

Sur demande des propriétaires et après avis favorable de la Commune de Boulaide, le Gouvernement Luxembourgeois décide en mai 2007 de protéger le moulin de Surré et le classe monument national. Cette décision inclue la présence de l’eau du Bëtlerbaach ainsi que son utilisation comme force motrice pour sa turbine historique.

Le canal d’un moulin est indispensable pour le fonctionnement d’un moulin à eau. En vue de sa restauration et sur demande des propriétaires, le canal du moulin, inscrit sur les numéros 453 et 88 est classé monument national par le Conseil de Gouvernement en date du 23 octobre 2020.

Un peu d'Histoire

Les origines du moulin de Syr semblent remonter au 15e siècle, l’année 1761 gravée sur l’entrée faisant référence à une transformation ou à un agrandissement. A l’origine, c’était un moulin domanial (Bannmühle), avec obligation pour les paysans de la localité d’y faire moudre leur blé contre une quote-part laissée au seigneur. En 1786, les habitants de Syr s’étaient libérés de ce joug en rachetant le moulin.

Cher visiteur, pour faire évoluer la présente documentation, nous vous serions reconnaissant, si vous pouviez nous envoyer des photos, informations ou tout autre document au sujet de ce témoin authentique. De même si des informations seraient incorrectes nous vous serions très reconnaissant de nous informer svp. Merci.